Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par vasko

Il fait beau , et une balade en forêt ou a la campagne s'impose , mais attentionune simple promenade peut comporter des risques importants pour nos amis,bien qu'utilisant les pipettes anti-tiques , puces , et autres parasites , il m'arrive regulierement , aprés inspection de decouvrir malgré tout sur vasko quelques-uns de ces mini vampires

mini ! certes mais néanmoins redoutables !

J'ai mené l'enquête et voici :

Les tiques appartiennent à l'ordre des Acariens : elles possèdent 4 paires de pattes articulées, et un corps non segmenté.

Ce sont des parasites qui se nourrissent du sang des vertébrés (surtout les mammifères et l'homme).

On les trouve pratiquement dans toutes les régions du globe : toute l'année dans les régions chaudes, de façon saisonnière dans les régions froides.

 

Il en existe plusieurs espèces (près de 800), de taille plus ou moins importante (de moins d'1mm jusqu'à 5 cm).
En outre, la taille varie selon que la tique est vide ou gorgée de sang : mais il faut noter que seule la taille de l'abdomen augmente ; la taille des pattes et de l'écusson restent les mêmes.
Par ingestion de sang, la tique peut augmenter son volume de 200 à 600 fois.

Les tiques vivent dans l'herbe, les broussailles.

Elles se laissent tomber ou grimpent sur leur hôte (l'hôte est repéré grâce à la chaleur qu'il émet).

Elles se fixent ensuite (de préférence là où la peau est fine), en introduisant leurs pièces buccales dans la peau. Elles sécrètent alors des substances qui fragilisent les vaisseaux capillaires ; lorsque ceux-ci sont rompus, la tique aspire le sang qu'ils contenaient.
Le "repas sanguin" peut durer de quelques heures à quelques jours.

Il existe des tiques mâles et des tiques femelles.
Après accouplement avec le mâle, les femelles pondent des milliers d'oeufs puis meurent. Les oeufs éclosent pour devenir des larves, puis des nymphes et enfin des adultes.

La femelle a besoin d'être gorgée de sang pour pondre. De même, chaque stade (larve, nymphe) peut comporter plusieurs étapes et un repas sanguin est nécessaire entre chaque étape.
Le mâle en général ne se nourrit pas de sang.

Les maladies transmises par les tiques

Il est important de retirer les tiques fixées sur la peau le plus tôt possible : en effet, les tiques peuvent transmettre à la plupart des animaux et à l'homme des maladies graves :

chez l'homme : rickettsioses, maladie de Lyme, encéphalites à tiques, fièvres à tique...
Pour plus de détails, consulter votre médecin ou visiter les sites spécialisés (quelques liens figurent ci-dessous)

chez l'animal : piroplasmose, ehrlichiose et maladie de Lyme chez le chien, piroplasmose chez le cheval , haemobartonellose chez le chat, piroplasmose et ehrlichiose chez les bovins
Pour plus de détails, consulter votre vétérinaire.

 

 

Il en existe plusieurs espèces (près de 800), de taille plus ou moins importante (de moins d'1mm jusqu'à 5 cm).
En outre, la taille varie selon que la tique est vide ou gorgée de sang : mais il faut noter que seule la taille de l'abdomen augmente ; la taille des pattes et de l'écusson restent les mêmes.
Par ingestion de sang, la tique peut augmenter son volume de 200 à 600 fois.

Lorsqu'une tique est fixée sur la peau, elle injecte dans la peau de la salive, qui contient :

des substances allergisantes responsables d'œdème (gonflement) et d'érythème (rougeur) au point de piqûre, ainsi que de prurit (démangeaisons).

éventuellement des microorganismes (agents infectieux, bactéries ou virus) qui sont ainsi transmis de la tique vers l'homme ou l'animal

retirer la tique

Lorsqu'elle est saisie avec un instrument à mors opposés (type pince à épiler), cet instrument exerce une pression sur le corps de la tique : cette pression favorise le reflux de salive de la tique vers la peau, et donc augmente les risques d'injection de substances allergisantes et surtout de transmission de microorganismes.

 

de plus en plus d'études tendent à prouver que l'utilisation de produits chimiques pour "endormir" ou tuer la tique (entre autres l'éther ou l'huile) constitue une agression pour la tique : celle-ci réagit par une régurgitation accrue de salive dans la peau , ce qui augmente les phénomènes inflammatoires

La partie antérieure de la tique comporte un rostre qu'elle enfonce dans la peau lorsqu'elle se fixe.
Ce rostre est hérissé d'épines qui sont implantées de façon rétrograde et permettent à la tique de se fixer dans la peau.

Si on tire sur la tique pour l'extraire, les épines se redressent et le rostre risque de se rompre : il reste alors une partie de la tique dans la peau qu'il est très difficile d'extraire, et qui, si on la laisse, peut causer un petit abcès ou un granulome inflammatoire.

Il existe heureusement de petits tire-tiques vendu ICI

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Louisette 15/02/2009 18:53

 Bons articles conseils; Bon dimanche;